Le jeu d’awalé

  1. Accueil
  2. Le jeu d’awalé

Originaire d’Afrique, l’awalé est l’un des plus anciens jeux de stratégie connus. Voici comment y jouer et le fabriquer vous-même.

Jeu d'awalé en bois

Un jeu de stratégie très ancien

Le jeu d’Awalé (ou Awélé) est l’un des plus anciens jeux de stratégie connus. On retrouve la trace d’un jeu qui lui ressemble dans l’ancienne Egypte.
Il est très populaire en Afrique. Son nom varie en fonction des régions mais le principe des graines semées dans les 12 trous creusés sur une planche de bois reste le même.

Ce jeu symbolise l’importance de l’agriculture et de l’alimentation avec les graines que l’on sème et les greniers.
L’intérêt de ce jeu est qu’il est plaisant pour les petits et les grands. Les plus jeunes peuvent y jouer facilement dès 6 ans car les règles sont simples et faciles à apprendre. Leurs aînés prendront plaisir car il est possible d’y développer des stratégies très élaborées pour vaincre.

La règle du jeu de l’awalé

En Afrique, les règles peuvent varier d’une région à l’autre, et parfois même d’un village à l’autre. La règle du jeu expliquée ici est la plus commune.

Le but du jeu : L’objectif des joueurs est de prendre le maximum de graines. Le joueur qui a le plus de graines à la fin du jeu remporte la partie.

L’aire de jeu est composée de 2 territoires de 6 trous chacun. Chaque joueur a le territoire en face de lui.
Au départ du jeu, chacun des 12 trous contient 4 graines (soit 48 graines au total)

Jeu d'awalé africain

Les joueurs jouent chacun leur tour. On ne peut pas passer son tour. Celui qui commence est tiré au hasard.

Pour jouer, il faut prendre l’ensemble des graines présentes dans l’un des trous de son territoire et les distribuer, une par trou, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Y compris sur le territoire de son adversaire.

Par exemple : le joueur A prend les graines dans le trou 4 de son territoire et les distribue dans les 4 trous suivants :

Partie de jeu d'awalé

Le joueur prend des graines lorsque le dernier trou où il pose une graine est un trou du camp adverse et contient 2 ou 3 graines en comptant la nouvelle (il contenait 1 ou 2 graines avant). Le joueur récolte alors les 2 ou 3 graines de ce trou.

Si le trou précédent contient également 2 ou 3 graines, elles sont capturées aussi, et ainsi de suite pour les autres trous précédents.

Dès que le trou précédent n’y répond plus (il est dans le camp du jouer on ne contient ni 2 ni 3 graines) la prise s’arrête.

Par exemple : le joueur A prend les 6 graines du trou A5 et les distribue dans les 6 cases suivantes jusqu’en B2 :

Stratégie jeu awalé - Avant

Grâce à ce coup, il pourra ramasser les graines des cases B2, B3 et B4. En B5 il ne peut pas car il y a 4 graines :

Stratégie awalé - Après

Si le nombre de graines prises dans le trou de départ est de 12 ou plus, cela va faire un tour complet du jeu. Dans ce cas, quand on sème les graines trou par trou, on ne met rien dans le trou de départ qui est laissé vide sur ce coup.

Un joueur n’a pas le droit de jouer un coup qui prenne toutes les graines du camp de l’adversaire. Si le joueur ne peut pas jouer d’autre coup, il peut semer ses graines mais il n’a pas le droit d’en ramasser sur ce coup-là. Il est interdit d’affamer son adversaire.

La partie se termine :

  • Lorsqu’un joueur n’a plus de graines dans son camp alors que c’est à lui de jouer. Dans ce cas, son adversaire gagne toutes les graines restantes. C’est la fin « par famine ».
  • Lorsqu’il reste trop peu de graines dans le jeu et qu’aucune prise n’est plus possible (en pratique 2 ou 3 graines). Chaque joueur récupère la ou les graines restantes de son camp. C’est la fin « par indétermination ».

Le joueur qui a pris le plus de graines a gagné. Voilà, c’est tout. A vous de jouer maintenant !

Stratégie pour le jeu d’awalé

Il est préférable d’alterner les cases pleines et les cases vides. Cela permet d’éviter une prise adverse multiple.

Il ne faut pas craindre quelques prises adverses si cela permet d’en réaliser aussi ou de se placer en position intéressante.

Il existe 3 façons de se protéger d’une menace de prise par l’adversaire :

  • Bouger les graines du trou menacé. Le trou devient vide.
  • Augmenter à 3 le nombre de graines dans le trou menacé. Le trou ne peut plus être pris.
  • Augmenter d’une graine le trou menaçant. La dernière graine semée tombera dans le trou suivant celui qui était menacé.

Quand on joue un coup, il faut se méfier des prises que pourra faire l’adversaire ensuite.

Il est intéressant pour un joueur d’avoir un maximum de coups possible à jouer pour ne pas être obligé de jouer un coup qui le gêne.

Fabriquer un jeu d’awalé soi-même

Ce jeu est facile à créer soi-même. Le plus souvent, il est constitué de 2 plateaux de bois creusés de 6 trous chacun et reliés par des charnières. Les graines traditionnelles pour jouer à l’awalé ressemblent à des olives vertes (même taille, même forme, même couleur). Ce sont des graines végétales de l’arbre Caesalpina Crista.

Mais il est très facile d’en construire un.
Une boîte de 12 œufs offrira les 2 rangées de 6 trous. Elle pourra être joliment décorée avec un peu de gouache ou des collages.
Pour les graines, vous avez l’embarras du choix : haricots, fèves, grosses perles, grains de café, billes, …
A la plage, 2 rangées de 6 trous creusés dans le sable et 48 galets ou coquillages permettent de jouer en bronzant 😊

Menu