Lors d’une récente séance de dédicace en librairie, j’étrennais mon nouveau stylo offert par Twitter. Je venais de le recevoir lors d’une conférence organisée par le site de microblogging à l’occasion de l’ouverture de son bureau français.
Un joli stylo, élégant, bien fini et glissant admirablement sur le papier. Tout le contraire des gadgets publicitaires reçus habituellement dans ce genre d’occasion.
J’avais d’abord trouvé le cadeau surprenant venant d’une entreprise de la Silicon Valley qui promeut la communication électronique. Mais il est vrai qu’ils ne pouvaient pas offrir un Smartphone à chacun des participants de la conférence.
Au moment d’écrire un petit mot dans le livre qu’une jeune demoiselle venait de se faire offrir par sa mamie, mon regard se porta sur le hashtag, pardon mot dièse, inscrit sur le côté du stylo : #140max.

Dédicace en 104 caractères max

Cela signifie que sur Twitter, la taille maximum pour un message que l’on souhaite publier est de 140 caractères, espaces compris. En imposant cette limite, Twitter a repris à son compte la devise Less is More. Considérant qu’obliger les utilisateurs à être concis, c’est les pousser à aller à l’essentiel, à être pertinents.
Je partage ce point de vue. J’applique ce principe quand je sculpte le bois. Dans ce domaine, je préfère les courbes et les formes épurées dédaignant les détails inutiles.
Je me suis donc pris au jeu en décidant de dédicacer chaque livre en 140 caractères maximum. Ce qui ne fut pas toujours facile ! Pour mon premier essai, j’arrivais tout juste à 140 signes en ajoutant le nom de la ville et la date.
A ce moment, j’ai eu une pensée pour les quelques aventuriers qui se sont lancés dans l’écriture d’un roman sur Twitter. Comme l’écrivain Matt Stewart, pour son roman The French Revolution. Evidemment, il ne s’est pas contenté d’un seul message. Il lui en a fallu près de 5 000 sur le réseau communautaire pour écrire les 95 000 mots composant son ouvrage. Mais bien qu’il puisse écrire d’autres messages pour continuer son propos, il devait tout de même tenir compte de la limite des 140 caractères pour caser ses phrases.
Pour ma part, ce challenge d’écrire sur Twitter ne me tente pas du tout. Je me suis juste essayé à celui des dédicaces de la taille d’un tweet. Résultat : pas un seul dépassement constaté ce jour là !
Histoire de ne pas passer pour un illuminé, j’ai tout de même pris soin d’expliquer à mes interlocuteurs, pourquoi je comptais les caractères de mes dédicaces 😉

FXP

PS : retrouver moi sur Twitter via @FX_P (Mais n’espérez pas y lire un roman)

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Menu